Tunisie : Kébili

Survol de la ville de Kébili, située sur le littoral au sud de la Tunisie à environ 500 km de Tunis. Kébili est adossée à une oasis avec une palmeraie estimée à 100 000 arbres. Images d’archive INA

Voyage. Les oasis du Sud tunisien, taches de verdure dans un océan de sable

Dans les oasis du Sud tunisien, on est ébloui par la magnificence des panoramas à Temerza, Midès et Chébika, vieux villages aujourd’hui abandonnés [après les inondations de 1969, de nouveaux villages ont été reconstruits juste à côté]. Ces oasis de montagne, avec leurs palmeraies accrochées à flanc de relief, leurs sources vives et leurs superbes cascades ne laissent personne indifférent. Aux portes du Sahara, les petites villes de Tozeur et Nefta se distinguent plus particulièrement par leur architecture traditionnelle, dont le style remonte à plusieurs millénaires et dont la conception est adaptée au climat de la région, extrêmement chaud l’été.

Douz

Les Marazigues, la plus importante tribu du Nefzaoua méridional (environ 20 000 personnes) sont regroupés à DOUZ qui est leur capitale. Douz est la porte du désert et vit au rythme de son marché hebdomadaire ou se rencontrent les derniers nomades éleveurs de dromadaires et de chèvres ; Elle est également le départ des méharées, et un centre d’artisanat babouches en poil et cuir de dromadaires cousues à la main. Si Mahjoub, fils de l’ancêtre des Marazigues résumait dans un poème l’idéal nomade :

« Je mènerai mes fils loin des terres humides,
Qui font de l’homme un esclave étouffant sous l’affront,
Plutôt leur honneur sauf, ventres à moitié vides,
Et non ventres repus au prix d’humiliations ».

Oasis de montagne

Surprenantes oasis de montagne Chebika ancienne Ad- Spéculum romaine irriguée par les eaux d’une source qui sort au fond d’une gorge encaissée prodiguant ses eaux à de jolis bouquets de palmiers. Tamerza derrière une chaîne de montagnes de granit semble suspendue sur les flancs d’un gigantesque canyon, Midès petit village perché surplombant une oasis, véritable havre de verdure.

Tunisie, la mer et le désert – documentaire

De Bizerte au Grand Erg oriental, les caméras de Pierre Brouwers ont croisé les multiples influences qui ont marqué un état toujours amarré au continent africain, mais de plus en plus proche de l’Europe. Le long des côtes, à l’orée du Sahara, dans la capitale moderne ou dans les maisons troglodytiques de Matmata, les Tunisiens entretiennent avec amour leurs traditions, tout en croquant dans les atouts du modernisme à l’occidentale. De spectaculaires vues aériennes offrent un point de vue exceptionnel sur le pays où planeront longtemps encore les parfums du jasmin et du thé à la menthe. Documentaire de Pierre Brouwers Production Media 9

L’agriculture biologique

L’agriculture biologique constitue un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Ainsi, elle exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants.